Les événements 2021 - 14 avril 2021

 2021

  Entrevues solo
Étienne Drapeau/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4567
Geneviève Jodin/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4545
  Entrevues Star Académie solo
Annabell Oreste/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4564
Charles Kamoun/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4526
Dasny Jules/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4563
Mère de Matt Moln/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4534
Matt Moln/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4552
Meghan Oak/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4535
Soeur de Shayan/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4566
Zara Sargsyan/Entrevue https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4561
  Entrevues en duo
Maeva et Shayan À VENIR
Jacob et Guillaume À VENIR
  Critiques de spectacles
Geneviève Jodoin https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4547
Yann Kelly https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4560
  Critiques Pièces de théâtre
Deux hommes tout nus https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4554
   
  Critiques galas Comédiha!
Véronique Claveau/Jean-Michel Anctil https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4522
Bleu Jeans Bleu https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4521
Fabien Cloutier https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4519
Cathy Gauthier https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4518
PA Méthot https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4516

 

 




Entrevue avec Étienne Drapeau - 12 avril 2021

Entrevue avec Étienne Drapeau

Figurant parmi les auteurs-compositeurs-interprètes de grand talent, Étienne Drapeau n’a désormais plus besoin de présentation! Après 17 ans, il manie toujours avec brio sa plume et ses mots. Proposant simplement des chansons inspirées et inspirantes, il a su au fil des années s’imposer comme un artisan de la chanson populaire. Accessible à toutes les générations, plusieurs de ses compositions demeurent en tête de liste des plus belles chansons d’amour.

Son talent indéniable, son empathie, son charisme, et sa volonté de toujours redéfinir son univers musical afin de satisfaire son public font de lui un artiste très apprécié.

Toujours en processus de création, l’amoureux de la musique, des mots et des nouveaux défis, en plus de la sortie de son 8e album solo intitulé « Le pont » ajoute des cordes à son arc mettant sur pied une conférence du même nom que son premier livre Faire le choix du bonheur déclaré best-seller en l’espace de quelques mois seulement.

J’ai piqué une petite jasette avec lui et je peux vous dire que la pandémie est loin d’y avoir mis les freins.

Allo Étienne comment vas-tu?

Ça va bien, on est dans une période spéciale, il ne se passe pas grand-chose, les shows sont tous annulés pour le deuxième été. Je te dirais que depuis la pandémie c’est la première fois que je commence à trouver ca long. Ça fait un an qu’on se réinvente, j’ai sorti un album, j’ai écrit un livre et ça s’étire. Jamais je n’aurais pensé que ça aurait été aussi long.

Tu t’enlignais pour percer les États-Unis et tout s’est arrêté aussi?

Oui, j’ai vécu 3 mois en République Dominicaine, j’ai fait presque tous les gros shows de télévisions là-bas, j’ai fait des spectacles en Argentine, j’ai fait une tournée de festivals et de spectacles à Cuba. Juste avant la pandémie j’avais lancé une chanson en espagnol, j’avais trouvé une équipe à New York qui s’occupait de la promotion radio, j’avais une équipe de relations de presse à Miami, j’ai lancé ma toune trois jours avant que la pandémie commence, alors ma tournée aux États-Unis a été cancellée, je t’avoue que ça, ce fût un coup dur. Après avoir fait des trucs dans les pays Latin je m’étais dit, là je vais m’attaquer aux États-Unis car il y a 50 millions hispanophones, c’est un gros marché. J’avais enfin trouvé des gens qui pouvaient m’aider et qui croyaient en mon projet et malheureusement tout a été mis sur le neutre.

COMMENT TRANSFÉRER LE NÉGATIF EN POSITIF

La pandémie m’a permis d’écrire un livre sur ma philosophie de la vie axé sur le bonheur, la gratitude, la psychologie positive en bref tout ce que j’ai appris dans ma vie, ce qui m’a aidé à avoir du succès et à me dire je suis heureux à tous les jours de ma vie. Donc entre guillemets, j’ai nagé dans le bonheur, les premiers 6 mois de la pandémie, j’écrivais huit heures par jour et parallèlement à ça, je devais terminer mon nouvel album Le pont. J’ai aussi créé ma boutique en ligne, fais des shows en ligne, j’ai une plate-forme web, j’ai transformé mon studio en studio de télévision, j’ai travaillé 7 jours sur 7 pour réaliser tout ça. Crois-moi, je sais ce que c’est de se réinventer. Les gens pensent peut-être que les artistes ne font rien en tant de pandémie mais ce n’est pas vrai, on bûche pour trouver des solutions pour rejoindre notre monde, pour ne pas les perdre et pour rester près d’eux.

Parle-moi de ton nouvel album Le pont?

J’te dirais que c’est mon meilleur album en carrière. C’est l’album dont j’ai eu le plus de plaisir à faire. J’ai travaillé avec Claude Bégin, une belle chimie s’est installée entre nous même si à la base nous sommes deux gars de milieu complément différent. Notre collaboration a démontré qu’il faut bâtir des ponts tout le monde ensemble car on n’a jamais été autant divisé. Oui physiquement mais j’ajouterais au niveau de la haine qui est déversée sur les réseaux sociaux, les grands débats, les hommes, les femmes, les noirs, les blancs, les pauvres, les riches. Je trouve que nous sommes dans une période très divisée. Le concept de l’album prouve qu’on devrait gagner à travailler ensemble. Arrêtons de construire des barrières qui n’existent pas et construisons des ponts autant dans l’industrie de la musique que dans la société en générale. C’est cette inspiration là qu’il y a en arrière de cet album.

Parle-moi du processus de création de cet album. Tu as en autre une chanson qui parle de la maladie d’Alzheimer, est-ce que tu as quelqu’un près de toi qui est atteint de cette maladie?

Dans les dernières années, j’ai été confronté à cette maladie car il y a des gens proches de toi qui en sont atteints. Je n’en ai pas parlé publiquement, d’ailleurs je ne pensais pas écrire une chanson sur ce sujet car c’était trop proche de moi et c’était difficile à gérer. À un moment donné, ça s’est comme imposé, ça s’est fait tout seul c’est venu mettre un baume sur mon cœur et je l’espère sur celui des gens qui côtoient cette maladie. Je ne pensais pas que je toucherais autant de gens avec cette chanson-là. Tu sais 70% des gens de 65 ans et plus vont connaitre une forme d’Alzheimer ou de démence. Mon vidéo a été vu plus de 1.2 MILLIONS de fois et partagé plus de 42 000 fois, c’est incroyable tout le monde connait quelqu’un qui souffre de démence ou d’Alzheimer.

JE SERAI LÀ est la chanson la plus profonde et la plus touchante que j’ai écrite

VEUX-TU FAIRE TA VIE AVEC MOI est la plus belle chanson d’amour que j’ai écrite

J'ai l’impression que même si tu roule ta bosse avec succès, on ne te voit pas assez souvent à la télé, est-ce que je me trompe?

Non tu as raison, je n’ai pas la même visibilité que certains artistes ont mais premièrement en chanson, il n’y a presque plus d’émissions télé et c’est très difficile d’avoir accès à des émissions de grandes écoutes. Ce n’est pas un métier facile en ce moment. Il y a 40% des artistes qui pensent changer de job. Moi j’essaie de focusser sur ce que j’ai au lieu de ce que je n’ai pas. Je réussis quand même à en faire quelques-unes mais il y a des artistes comme Alexandre Poulin qui est un auteur-compositeur-interprète exceptionnel, ces salles sont toujours pleines et pourtant on le voit encore moins à la télé.

IL NE FAUT SURTOUT PAS S’EN FAIRE AVEC CE QUE L’ON NE CONTÔLE PAS.

IL FAUT JUSTE RESTER POSITIF

JE METS EN PRATIQUE TOUT CE QUE J’AI ÉCRIT DANS MON LIVRE.

TRUCS ET CONSEIL PRATIQUES POUR ÊTRE HEUREUX.

Si j’avais à te souhaiter quelque chose pour l’avenir qu’aimerais-tu que je te souhaite?

Pour vrai, je pense qu’on souhaite toujours avoir ce que l’on n’a pas. Quand j’ai commencé avec mes chums à Québec à faire de la musique, on rêvait juste d’avoir un album. On voulait juste avoir une toune qui jouerait à la radio un jour. On rêvait de faire un spectacle où les gens paieraient leur billet pour venir nous voir, puis quand tout ça est accompli, tu ne te rends pas compte à quel point tu es chanceux d’avoir ce que tu as et tu dois te le rappeler tous les jours. J’ai eu plein de tounes qui ont été numéro 1 à la radio, je fais des salles sold out, je pense qu’il faut juste apprécier ce qu’on a. Ça fait 17 ans que je fais ça et je suis encore là, je veux juste continuer à vivre de mon métier. Mon but n’est pas de gagner un prix mais d’être bien et d’être heureux à tous les jours de ma vie dans ce que je fais.

J’AI UNE FAMILLE ET UNE CONJOINTE QUI M’AIMENT

JE SUIS HEUREUX,

 JE VEUX JUSTE

GAGNER MA VIE ET CONTINUER DE TOUCHER LES GENS

AVEC LES MESSAGES QUE JE VÉHICULE.

Merci Étienne pour ce beau moment passé en ta compagnie.

Gageons que le public chantera avec autant de plaisir qu’avant les nouvelles chansons de ton dernier opus Le pont. En tout cas moi, je l’écoute en boucle.

POUR tout savoir  WWW.ETIENNEDRAPEAU.CA

Son livre : Faire le choix du bonheur

Son dernier album : Le pont

Les mercredis musique seulement 9.99$ par mois et vous aurez accès à 4 spectacles

Pour les entreprises Étienne est disponible pour des conférences

Lyne LaRoche




Entrevue avec Aida (soeur de Shayan Heidari) - 09 avril 2021

Entrevue avec Aida la sœur de Shayan Heidari

Cette semaine quatre candidats sont en danger ce qui veut dire que dimanche soir deux académiciens devront quitter.  L’attachant et authentique Shayan fait partie de ceux qui devront performer ce dimanche. Je me suis entretenue avec sa petite sœur Aida.

Allo Aida comment vas-tu?

Ça va très bien.

Dis-moi est-ce que la musique a toujours été présente dans votre famille?

Oui, d’aussi loin que je me souvienne. Mes parents chantaient tout le temps surtout ma mère.

Est-ce que Shayan a toujours eu de l’intérêt pour la musique?

Il a commencé à chanter à 8 ans. Comme il aimait trop la musique on l’a envoyé prendre des cours de chant et par la suite il a pris des cours de piano.

Donc vous n’avez pas été surpris quand il a décidé de faire les auditions de Star Académie?

Non pas du tout, ce que nous voulons le plus c’est le bonheur de mon frère et c’est ce qui le rendait heureux.

Comment le trouves-tu  à l’Académie?

Je n’ai que du positif à dire de lui, nous sommes très fiers, on le trouve fort.

Est-ce qu’il a toujours été très émotif ou tu découvres une facette de lui que tu ne connaissais pas avant Star Ac?

Oui, il a toujours été émotif et sensible depuis la fin du primaire début secondaire ou il a vécu beaucoup d’intimidation.

Est-ce que sa performance de dimanche dernier t’a surprise?

Met-en, je l’ai toujours entendu chanter des chansons douces et tranquilles et quand je l’ai vu se promener partout sur la scène et avec un grand sourire, j’étais vraiment fière de lui.

Tes parents doivent être fiers aussi?

Oh oui, ils le trouvent magnifique

Est-ce que tu trouves que Shayan est le même qu’au début?

Au niveau de sa personnalité oui, mais au niveau de la musique et de la chanson, il a appris tellement de trucs qui vont lui servir pour la suite des choses. En plus, il a vraiment plus confiance en lui.

Avant d’être un académicien que faisait-il ton frérot?

Il a fait un certificat en architecture mais ce n’était pas fait pour lui. Il fallait qu’il choisisse un travail qui le rendrait heureux et c’est vraiment la musique. Il a été ingénieur de son pour une boîte. Il a même déjà produit des chansons originales et quelques vidéoclips.

Comment tu vois la suite pour lui après Star Académie?

En ce moment, il a déjà gagné, en sortant de l’académie, il va être encore plus connu qu’il était déjà. Et nous allons faire de la musique ensemble, c’est ce que je veux le plus.

Dis-moi est-ce que ça veut dire que lors des prochaines auditions de Star Ac tu vas t’inscrire aux auditions?

Certainement, je vais me réessayer. J’y suis allé en même temps que Shayan mais je n’ai pas été retenue.

Quand vous étiez plus jeunes aviez-vous écouté les émissions de Star Ac?

Pas du tout, la seule chose que je savais c’était la chanson Toi plus moi plus tout ceux qui le veulent et maintenant j’écoute tout. Même quand je suis au travail quand je prends ma pause c’est pour écouter la quotidienne, j’écoute tout à tous les jours. Je suis devenue une adepte.

Je pense que tu es sa fan no 1 est-ce que je me trompe?

Non, tu ne te trompes pas je le suis.

Je te remercie infiniment Aida d’avoir pris le temps de me parler et on se croise les doigt pour Shayan celui que je surnomme gentiment le charmant charmeur.

Lyne LaRoche




Entrevue avec Annabel Oreste - 07 avril 2021

Entrevue avec Annabel Oreste

Dès son arrivée à l’académie Annabel s’est auto proclamé ‘’Princesse’’ comme si elle avait une carapace que rien n’y personne ne pourrait percer. Au fil des semaines, tout doucement elle a laissé tomber ses défenses et pour le plus grand bonheur de ses fans et d’elle-même, elle a ouvert la porte à sa vulnérabilité laissant sortir tout ce qui avait de meilleur en elle. J’ai piqué une jasette avec, quelques jours après son élimination et croyez-moi, j’ai découvert une artiste qui n’a pas gagné Star Académie mais qui en ressort beaucoup mieux outillé et qui a compris que chaque expérience est une belle leçon de vie.

Allo Annabel comment vas-tu ce matin ?

Je vais très bien, honnêtement je n’ai pas encore pris contact avec mon entourage mis à part mes parents mais je dois t’avouer que c’est dur car j’avais le sentiment de vivre dans un autre monde, j’étais comme dans un rêve. Je n’ai pas encore touché à la réalité, j’appréhende ça un petit peu mais je suis super heureuse d’avoir eu la chance de vivre cette expérience qui m’a fait beaucoup évoluer.

Étais-tu nerveuse ce dimanche lors de ta performance?

Je vais t’avouer que j’ai toujours de la nervosité qui m’habite avant de performer, on nous a dit que c’était normal. Il vaut mieux la laisser faire son œuvre que d’essayer de la chasser mais honnêtement je me suis vraiment amusé tout au long du gala. J’ai chanté pour chanter pour avoir du plaisir. J’ai lâcher prise et je me suis dit « Il arrivera ce qu’il arriver » L’univers fait son choix et c’est comme ça.

Dis-moi, j’ai eu l’impression lors de ta performance que tu étais vraiment épanouie?

Oui, tu as tout à fait raison, après ma performance je n’en revenais pas de ce que je venais d’accomplir, j’étais très fière de moi. Ce que je voulais c’était de partager ma joie à l’écran et je pense que j’ai réussie.

Quel a été le cours qui t’as permis le plus d’évoluer?

J’ai énormément cheminé dans le cours à Lara. Elle a réussi à faire sortir mes émotions et ça c’est tout un exploit. Elle m’a permis d’être un meilleur être humain et de laisser sortir tout ce que je gardais en moi depuis des années.

Quand tu as chanté avec les grands noms de la chanson, quel a été ton moment préféré?

J’ai profité de chacun de mes moments mais ceux qui vont me rester le plus longtemps en tête c’est quand j’ai chanté avec Charlotte Cardin, Alicia Moffet et Marc Dupré. Ce sont mes duos préférés et j’en ai profité au maximum. Je n’ai pas eu la chance de chanter avec Véronique Dicaire en duo et j’en ai versé des larmes. Je la regardais performer et j’étais impressionné. Depuis l’âge de 9 ans que je l’aime et de l’avoir en avant de moi, c’était incroyable.

Pourquoi as-tu décidé de faire les auditions de Star Académie?

C’est un rêve de jeunesse. Ma sœur et moi nous écoutions l’émission quand nous étions jeunes et là elle me dit que de me voir à la télé à cette émission ça fait bizarre. J’étais aussi rendu là dans ma vie, je savais que ça ne serait pas toujours facile mais je le voulais vraiment. Comme je ne recule devant rien, je me suis lancé et rien ne pouvait m’arrêter. J’y suis allé pour être heureuse et pour faire éclore encore plus ma passion de chanter. J’ai acquis beaucoup plus d’expérience au niveau de ma voix et de ma création artistique, maintenant je sais que je suis capable et que c’est ça que je veux faire dans la vie.

Es-tu consciente que Lara a promis qu’elle cuisinerait pour toi, ce n’est quand même pas rien?

Oui, j’en ai versé des larmes de joie, c’est en plein ce que j’avais envie d’entendre cette soirée-là. Ça m’a fait un bien fou. Dans notre tête on se dit qu’on ne va jamais les revoir de notre vie ces artistes-là après Star Ac alors on profite au maximum de tous ces moments privilégiés qu’on a avec eux. Quand Lara a dit ça, je me suis WOW!  La dernière semaine a été ma plus belle de toute.

Comment vois-tu la suite et à quoi tes fans peuvent s’attendre?

Mes fans peuvent s’attendre à tout si je peux réaliser mes rêves. Je veux être en télé, en cinéma, en théâtre en musique, je veux tout essayer. C’est certain que je veux me consacrer à ma carrière de chanteuse mais je veux toucher à tout. J’ai eu la chance d’écrire une chanson avec Arianne Moffat et j’aimerais beaucoup l’enregistrer pour que les gens puissent me connaitre davantage.

As-tu l’impression d’être différente de la jeune fille qui est entré à l’Académie au début?

Tellement, j’ai l’impression d’avoir reconnecté avec l’enfant qui était en moi que je croyais avoir perdu. Je suis sorti de l’Académie sans mon armure, sans ma carapace, je me sens légère et je sens que l’avenir m’appartient.

Que voudrais-tu que je te souhaite pour l’avenir?

De réaliser mes rêves et de ne jamais arrêter d’y croire

As-tu un mot pour tes fans?

Oui j’aimerais leur donner un gros câlin parce que sans leur support rien n’aurait été pareil. J’aimerais aussi dire à toutes les jeunes filles que la confiance est vraiment en nous et il faut y croire. Personne ne peut la détruire. Surtout ne jamais oublier que nous sommes les principaux acteurs de notre vie.

Quelle belle façon de terminer cette entrevue, je te souhaite bonne chance pour la suite et je te dis à  bientôt chère Annabel

Lyne LaRoche

 




Entrevue avec Dashny Jules - 01 avril 2021

Entrevue avec Dashny Jules

Dashny fait partie des gens qu’on a le goût de connaitre.

Malgré une solide performance lors du variété de dimanche soir dernier, Dashny a dû quitter l’académie. Je me suis entretenue avec lui et croyez-moi son attitude et son sourire contagieux même au téléphone se faisait sentir. Vous avez été une centaine à me faire parvenir vos questions et c’est avec enthousiasme que Dashny a accepté d’y réponde.

Comment vas-tu?

Ca va super bien. J’étais content de revoir les miens, de les serrer dans mes bras et de les voir le matin.

Pourquoi tu as décidé de faire les auditions de Star Académie?

Je travaillais dans le milieu hospitalier avec les personnes âgées et à la télévision l’annonce des auditions de Star Académie a passé. À ce moment-là, j’ai repensé à quand j’étais plus jeune j’écoutais l’émission et je me suis dit « Pourquoi ne pas essayer » Je suis allé sur le site, c’était très facile et je me suis inscrit. Je ne me suis pas posé beaucoup de questions, je me suis dit « Y arrivera ce qui arrivera au moins je vais l’avoir essayé »

Étais-tu nerveux lors des auditions?

Je t’avouerais que la première audition je n’étais pas trop nerveux mais quand on m’a appelé pour la deuxième je dois te dire que là oui j’étais nerveux je voulais être pris.

Avais-tu beaucoup d’expérience au niveau de la scène?

Non, c’était plus avec la chorale à l’église.

Comment as-tu trouvé ton expérience sur les plateaux de télévision?

Oui. J’ai super aimé, c’était vraiment le fun, je me sentais à l’aise grâce à toutes les personnes qui étaient motivées autour de nous, leur but étant de nous faire grandir et d’évoluer.

Comment as-tu trouvé l’ambiance à l’Académie?

Ça m’a surpris car à la base au début nous sommes en compétition et je m’attendais à être avec du monde qui voulait gagner absolument peux importe ce qui se passe autour. Mais ce fut complètement le contraire, c’était une ambiance familiale à un point tel qu’on ne voyait pas vraiment la compétition c’était plus à chaque semaine nous perdions un membre de notre famille. Nous étions moins axés sur nous-même. Au début nous étions des académiciens mais très vite l’amitié a pris place.

Pourquoi as-tu choisi la chanson Sans limite?

Je voulais parler de mes insécurités dans la vie, car dès que je commence quelque chose qui me tient à cœur j’ai toujours cette petite voix en arrière qui me dit « Je ne sais pas si tu vas réussir »

Alors pour ma première mise en danger, je voulais absolument faire une chanson qui me ressemblait et en plus c’était un beau message pour les gens qui comme moi souffrent d’insécurité. Il faut croire en sa capacité et que les plus grosses limites viennent de nous et qu’il faut savoir mettre ses barrières de côtés.  C’est mon histoire, si j’avais écouté ma petite voix, je n’aurais pas fait Star Académie.

Parle-moi d’un de tes beaux moments à l’Académie?

Après mon évaluation, lundi nous n’avions pas encore reçu le medley de Greg donc nous n’avions pas de devoirs. Comme il faisait vraiment beau, nous sommes tous sorti dehors on s’est assis autour d’un feu et on a joué à des jeux, on a décidé de s’amuser. Ça nous a fait bien fou, ça nous a détendu.

Quel est le cours que tu as préféré?

Je vais y aller avec le cours de création, celui d’Ariane. Car ce cours m’a permis de commencer à écrire une chanson, d’apprendre les techniques d’écriture pour qu’au final notre chanson ait du sens. Mais en fait, j’ai tout aimé les cours car ce que j’ai appris n’a pas de prix.

Quelle a été ta plus belle rencontre?

J’ai adoré chanter avec Marc Dupré car il est une perle. Il est un artiste très généreux et chaleureux, il aime mettre les gens à l’aise, il est le genre d’artiste que je veux être. Il est arrivé et il nous a dit « Je viens performer avec vous » ça m’a touché ce sont les paroles d’un grand. Il y a aussi Mario Pelchat, oui il est venu pour chanter ses chansons mais il était vraiment en mode je viens chanter avec vous. Il nous a pris comme si nous étions au même niveau que lui et ça aussi c’est m’a touché profondément. Ce sont deux grands. Il y a aussi Roxane Bruneau, je n’ai pas eu la chance de chanter avec elle, je faisais les back vocaux mais j’ai beaucoup ri avec elle. Elle a une personnalité en or, elle est très drôle.

Si on se projette dans l’avenir et que tu es en spectacle à quoi peut-on s’attendre?

Mon spectacle ne sera pas avec juste un style de musique. Je vais faire tous les styles, il va y en avoir pour tous les goûts, je vais être un artiste très varié.

Merci Dashny pour la magnifique performance que tu as livré dimanche et merci pour ce temps que tu m’as accordé.  Je ne suis pas inquiète pour la suite car ton attitude, ton sourire et ton talent ne laissera jamais personne indifférent.

Lyne LaRoche