Année 2018 - 14 avril 2018

L'humour en 2018
  Martin Matte Katherine Levac Jean-Marc Parent
François Bellefeuille
Anthony Kavanagh Lise Dion

 

JEUNESSE-THÉÂTRE-CONCOURS-ENTREPRISE-

Résultats de recherche d'images pour « AVENTURE PROLUDIK »
Résultats de recherche d'images pour « centre d'art la chapelle »
  Résultats de recherche d'images pour « footloose albert rousseau »
     
       

 

MUSIQUE
       
Résultats de recherche d'images

 




Footloose - 14 avril 2018

Footloose passe l’été à Québec

Après Grease et Mary Poppins c’est au tour de la comédie Footloose de passer l’été à la salle Albert Rousseau. Adaptée, traduite et mise en scène par Serge Postigo, Footloose saura assurément pour cet artiste de grand talent un autre grand succès.

Cette semaine gens des médias et invités ont pu apprécier la qualité de cette comédie musicale.

Philippe Touzel (Ren MacCormack ) et Éléonore Lagacé (Ariel Moore) sont incroyables. Même si nous avons eu droit qu’à quelques courts extraits du spectacle, nous avons été en mesure de voir à quel point la chimie est grande entre les deux têtes d’affiche. Leurs magnifiques voix se marient parfaitement bien et ils déploient tous les deux leur immense talent en danse. Les autres chanteurs-danseurs de la troupe sont tout aussi épatants. La musique est entrainante et on a juste le goût de se lever et de danser.

Petite histoire

Dans une petite ville des États-Unis, la musique Rock et la danse sont proscrites. Le révérend de la place a décidé d’interdire ce plaisir suite au décès de son fils dans un accident de voiture. Le jeune Ren MacCormack débarque et il va finalement décider de combattre cette loi avec ses amis Wiiliard et Ariel. Il n’est pas question qu’il accepte de se conformer à cette loi. Il va prouver au révérend que la danse ne mène pas nécessairement à la dépravation.

Créée sur Broadway en 1998 dans une adaptation pour la scène de Dean Pitchford et Walter Bobbie, la comédie musicale a été nommée 4 fois aux Tony Awards.

Inspirée du film à succès du scénariste Dean Pitchford et réalisé par Herbert Ross, Footloose la comédie musicale, sera présentée du 27 juin au 28 juillet à la salle Albert Rousseau.

Footloose, est la comédie de l’été à voir à Québec absolument.

Quatre supplémentaires ont déjà été ajoutées

Pour plus d’informations :

www.albertrousseau.com

Lyne LaRoche




Luc Langevin - 12 avril 2018

Luc Langevin, MAINTENANT DEMAIN

Son premier spectacle se dressait un peu comme un auto- portait, une introspection sur sa vie, ses rêves d’enfant, sa carrière. Avec Maintenant demain, sa seconde production, Luc Langevin porte un regard vers le futur.

Dans une mise en scène de René-Richard Cyr, Luc Langevin, le magicien, l’illusionniste s’est installé pour trois soirs à la Salle Albert-Rousseau pour mystifier le public comme il sait si bien le faire.

En préouverture de Maintenant demain, Langevin tentera de nous convaincre que nous sommes prévisibles… et il y parviendra J’étais déjà déstabilisé.

Après être apparu, comme par magie, dans un fauteuil, il prouvera à nouveau notre prévisibilité en concoctant un jeu d’addition  complètement surprenant. Cette gymnastique arithmétique nous amènera où il veut bien nous amener. 

Le numéro du miroir, dont seul une caméra arrivera à capter le reflet nous en mettra plein la vue. Magie ou chorégraphie bien synchronisée?

Plus tard, le sympathique Émile et sa maman Nancy, viendront aider le magicien natif de Saint-Augustin-de-Desmaures à nous parler de télépathie.

Le numéro sur la téléportation on y voit Rien que du feu, c'est à s’en gratter la tête, complètement étonnant !  

Au final, il ira nous décrocher la lune comme si on n'en avait pas assez eu.

Enrobé d’éclairages soignés et efficaces et d’une musique omniprésente, ce spectacle nous montrera du grand Langevin.

Entre science, illusion et magie, Luc Langevin saura défier l’impossible, semer le doute et confondre le vrai du faux.

En repartant de Québec, le créateur d’illusions prendra la 20 vers Montréal pour deux spectacles les 18 et 19 avril avant de poursuivre sa route, sillonnant le Québec jusqu’aux fêtes. Vous pouvez savoir tout sur ce grand magicien au luclangevin.com

Claude Gignac




Nicola Ciccone - 11 avril 2018

Nicola Ciccone

Un gars de cœur

Après plus de 25 000 albums vendus l’auteur-compositeur-interprète Nicola Ciccone présentait son spectacle Les immortels au Grand Théâtre de Québec.

Ce spectacle est venu au monde il y a plus de 20 ans dans son imaginaire, il avait 17 ans. Comme bien des ados, il écoutait de la musique en anglais. Au cegep, une fille qui le trouvait charmant, pour le déniaiser lui a donné trois albums, Brel, Ferré et Vigneault.

Il est arrivé chez-lui, il a essayé d’aimer ça pour l’impressionner. Mais de fil en aiguille, il s’est vite aperçu qu’il aimait vraiment ça. Quelque jour plus tard, il s’est mis à écrire ses propres chansons en français. Et la suite de l’histoire, tout le monde la connait, ça fait plus de 20 ans que Nicola Ciccone écrit et chante des chansons d’amour qui nous ressemble.

Avec ce spectacle Les Immortels, c’est un vibrant hommage qu’il donne à tous ces gens qui lui ont donné le goût de faire son métier en français.

Il est arrivé sur scène en chantant Que c’est beau la vie, une chanson qu’il aurait pu écrire lui-même tellement elle lui colle bien à la peau. Par la suite, il a continué avec selon lui, nos plus belles chansons d’amour, Je vais t’aimer, L’essentiel, Aimons-nous quand même, Je reviens te chercher, Une chance qu’on ça, Ne me quitte pas.

Par la suite, il nous a donné des frissons avec ses interprétations des plus belles chansons d’amours dramatiques, qu’il a entendu dont Je suis venu te dire que je m’en vais, Ils s’aiment, Les feuilles mortes, Qu’il est difficile d’aimer.

Et le dernier segment du spectacle fût réservé aux chansons qui nous collent à la peau, celle qu’on a l’impression qu’elles ont été écrites pour nous et celles qui sont métissés. Il nous les a présentés en disant que ce sont des chansons qui lui ressemblent comme, J’ai le souvenir encore, Le temps d’une chanson, Mon manège à toi, Avec le temps, Hier encore j’avais 20 ans, Ma solitude, C’est ma vie et Je l’aime à mourir.

Entouré de ses musiciens, avec qui la grande complicité est palpable, notre bel italien nous livre un spectacle à la hauteur de toutes nos attentes. J’en aurais pris encore.

Bilan

Des classiques, des chansons coup de cœur interprété par un gars intense au grand cœur. Durant 90 minutes, il chante l’amour comme seul lui peut le faire avec sa superbe voix, livrant la puissance des mots et leur intensité comme un poème.

Pour ceux qui ne le savent pas, il y a quelques mois, Nicola a publié son troisième livre Cuore, qui veut dire cœur, qui raconte un peu sa vie avant d’être connu de 0 à 20 ans.

Pour plus d’informations

http://www.nicolaciccone.com/

Lyne LaRoche




Le Fantôme de l'Opéra - 11 avril 2018

FANTÔME DE L’OPÉRA, la vie, la mort, le vrai et le faux

Au début du 20e siècle le romancier Gaston Leroux est inspiré par une histoire d'amour et par des rumeurs provenant des souterrains de l'Opéra Garnier à Paris dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Il en résulte un roman qui survivra à la guerre et au modernisme. Présenté sur scène dans des dizaines de productions, dont une qui est à l’affiche depuis 30 ans sur Broadway à New York, Le fantôme de l’opéra sera aussi porté sur grand écran dans plusieurs versions depuis 1925.

Ce mercredi, le Ballet-théâtre atlantique du Canada a présenté, à la salle Albert-Rousseau, sa production Fantôme de l’Opéra, inspirée de l’œuvre de Leroux. Sur la musique de Francis Poulenc, l’histoire traite d’amour, de rejet social et de solitude, des thèmes toujours d’actualité, cent ans après la création de l’œuvre. C’est l’amour sans espoir d’un homme rejeté. Un solitaire qui consacre sa vie à la musique. C’est une histoire qui navigue entre romance et frayeur.

La pièce qui se déroule en deux actes nous raconte la vie d’Érik, un homme défiguré, rejeté par sa mère, brutalisé et délaissé par le monde entier. Réfugié dans les voutes d’un théâtre, sa grande solitude finira par effacer la frontière entre le monde réel et l’imaginaire. Sa vie sera bouleversée lorsqu’il fera la rencontre de Christine, une belle jeune femme. Malgré son apparence hideuse, la belle Christine tombera en amour avec Érik jusqu’à l’arrivée inattendue de Raoul.

S’en suivra une saga menée par la jalousie où Érik devient de plus en plus violent. Si violent que Christine préférerait faire le sacrifice de sa vie et celle de Raoul plutôt que de vivre auprès d’Érik.

Dans une conception et des chorégraphies d’Igor Dobrovolskiy, les huit danseurs et danseuses de grand talent, menés par Sergiy Diyanov (Érik) et Yoriko Diyanova (Christine), sauront nous transporter dans le monde d’Érik. De simples colonnes triangulaires, conçues par Brian Perchaluk et des éclairages minimalistes de Pierre Lavoie, nous permettront de nous promener du théâtre jusqu’au monde imaginaire du fantôme.

La qualité de la trame sonore ne nous permettra malheureusement pas de ressentir toute la puissance de la musique de l’œuvre.

La dramatique finale se produira devant un drap de ciel magnifiquement bien utilisé où on ressent la dualité de la vie et de la mort.

Vous êtes fascinés par l’histoire du fantôme, sachez qu’une adaptation en langue française de la comédie musicale Le Fantôme de l'opéra sera présentée en version concert en juillet prochain au Monument-National, à Montréal.

En plus de la tournée Fantôme de l’opéra, présentée pour encore quelques soirs au Québec, le Ballet-théâtre atlantique du Canada présentera cette année les tournées Ombre et violence, Carmen et Creative dance exchange un peu partout au pays. Vous pouvez suivre les activités de la compagnie de dance de Moncton au atlanticballet.ca.

 

Claude Gignac




Sylvia - 08 avril 2018

Sylvia

Un incontournable pour les amoureux des chiens, anthropomorphisme mur à mur!

Hier soir à la salle Albert Rousseau, le décor était magnifique. Les sculptures d’arbres qui se déployaient lorsque Greg s’en allait au parc étaient remarquables.

Un animal de compagnie a-t-il déjà changé votre vie? Vous êtes-vous déjà demandé à quoi pense votre petite bête adorée lorsque, la tête sur le côté, elle rive ses grands yeux sur vous? Détient-elle les clés de grandes questions existentielles ou est-elle simplement attendrie par l’odeur alléchante de vos nouveaux souliers en cuir? Dans Sylvia, l’existence d’un couple de baby-boomers est bouleversée lorsque le mari ramène à la maison un pitou drôlement exubérant, retrouvé seul dans un parc. L’impossible ménage à trois avec une couleur animale.

Marcel Leboeuf(Greg) et Pauline Marin(Catherine) incarnent un couple qui se cherche malgré le fait qu’ils vivent ensemble depuis longtemps. Catherine a trouvé un sens à sa liberté retrouvé mais pour Greg, ce n’est pas si facile et le chien est prétexte à exprimer ses besoins et ses envies. Il ne remet jamais son couple en question, c’est son travail qui ne lui convient plus et il doit faire de nouveaux choix. Un choix plus « concret ». On voit bien leur complicité même lorsque le chien vient bouleverser leur équilibre.

Claude Prégent est la surprise de cette pièce. Il joue des rôles si différents qui montrent son grand talent. Sonia Cordeau est survoltée en goldendoodle qui cherche à se faire aimer. Un jeu physique est un euphémisme pour décrire sa performance. Ses costumes faisaient référence à un animal canin sans avoir recours à de la fausse fourrure.

Un texte léger parfait pour une soirée où l’on oublie ses tracas.

Texte de A. R. Gurney
Traduction et adaptation de Normand Chouinard
Mise en scène d'André Robitaille
Avec Pauline Martin, Marcel Leboeuf, Claude Prégent et Sonia Cordeau

www.sallealbertrousseau.com

www.meute.ca

Louiselle LaVoie




Parlons Centre d'Art la Chapelle - 07 avril 2018

Le Centre d’Art La Chapelle

Toujours un grand bonheur pour le public et les artistes

Aujourd’hui, j’aimerais vous faire découvrir pour ceux et celles qui ne le connaissent pas encore, un de nos joyaux à Québec Le Centre d’Art la Chapelle.

Situé  dans le quartier Vanier dans la Ville de Québec, le Centre d’Art la Chapelle est un de nos petits bijoux en tant que salle de spectacles. Tout d’abord, la chapelle a un cachet bien particulier. Que ce soit au niveau de l’acoustique, des éclairages ou du confort, les artistes et la clientèle s’entendent pour dire qu’ils adorent y venir faire leur tour et ils veulent y revenir à tous coups

Le directeur général Jacques Angers et toute son équipe travaillent très fort afin de présenter à chaque nouvelle saison une programmation des plus diversifiée, dans le but de toujours satisfaire les goûts d’un plus grand nombre de personnes possible. Un autre atout que possède cette salle, c’est qu’elle peut accueillir entre 165 et 200 personnes. Donc, qu’importe où nous sommes assis, rien nous obstrue la vue. Quand on assiste à un spectacle au Centre d’Art la Chapelle sur le plan de la proximité entre l’artiste et nous, c’est difficile de faire mieux. On a l’impression d’être assis dans notre salon et de passer du bon temps entre amis. La courtoisie du personnel et le service à la clientèle hors pair sont d’autres éléments essentiels qui viennent s’ajouter aux autres avantages qu’offre la Chapelle.

Pas surprenant qu’au fil des années le Centre d’Art la Chapelle obtient toujours un immense succès.

Ce lieu mythique de présentation de la culture offre un environnement unique et chaleureux, propice à la tenue de spectacles de la chanson, du théâtre, de l’humour ou tout autre type de représentations ou d’événements. En plus le stationnement vous est offert gratuitement, voici un autre avantage qui s’ajoute à tout ce qu’offre le Centre d’Art la Chapelle à sa clientèle. C’est assurément l’endroit pour passer une soirée unique. Seul, en couple ou entre amis, venez faire un tour vous aurez assurément un coup de foudre garanti!

Location de salle

Pour ceux et celles qui le désirent, la salle peut être louée pour une activité à caractère artistique ou culturel, des rencontres d'affaires, assemblées, conférences, comités ou autre. La salle est louée selon nos disponibilités. Les soirées privées telles que les soirées familiales, les réceptions ou autre du même genre sont exclues

Pour plus d’informations ou pour connaitre la programmation

www.centredartlachapelle.com

620, avenue Plante

Québec (Québec)

Canada G1M 3R5

418 641 6032

Lundi au vendredi 9 h à 13 h 14 h à 17 h

Samedi                  12 h 30 à 17 h

« Tous les artistes le disent : « Nous sommes vraiment bien reçu ici et nous avons du gros bonheur à être si proche de vous le public ».

Voici un petit brin d’histoire

En 1956, le chanoine J.-Alfred Côté initia le projet de construction de la Chapelle et elle sera inaugurée en février 1957. Plusieurs paroissiens à cette époque ont fait des gestes généreux entre autres la famille Latulippe et de Juda Lieb Gerwurz (don de terrain), Entrepreneur Philippe Bibeau, architecte Germain Toutant, Jean-Paul Champagne, maçon André Neault, menuisier Roger Garneau et Philéas Flamand, Camilien Martineau, etc.

Et c'est en juin 1996 que l’ancien lieu de culte est devenu le nouveau Centre d’art la Chapelle.

Lyne LaRoche




Roch Voisine et l'OSQ - 05 avril 2018

Roch Voisine, une grande simplicité

Ce n’est pas la première fois que Roch Voisine se produit en compagnie d’un grand orchestre. Cette semaine, au Grand Théâtre de Québec, il s'est joint à l’Orchestre symphonique de Québec pour présenter un spectacle intitulé Tout simplement.

Tout simplement, parce que, contrairement à ses habitudes, il ne sera pas accompagné de ses musiciens. En septembre 2016 Voisine avait eu le bonheur de se produire avec l’Orchestre symphonique de Montréal, dirigé par Simon Leclerc. Cette fois, Leclerc dirigera l’OSQ pour deux soirs devant le public de Québec pour célébrer les 30 ans de carrière de Voisine. Malgré l’appui d’un grand orchestre, Roch Voisine avait promis de ne pas dénaturer son répertoire, lui qui ne compte pas moins de 350 créations dans son catalogue de 40 albums.

Dès le début du concert, ils enfileront les succès de l’auteur-compositeur-interprète avec Oochigeas, Kissing rain et La berceuse, écrite du temps où il vivait à Québec.

Sans section rythmique, la musique de Voisine semble pleine de légèreté grâce aux arrangements symphoniques créés par le maestro Leclerc. La beauté et la force des orchestrations prendront toute leur puissance dans les balades, notamment pour Dance with a stranger et It’s impossible, qu’il avait eu le plaisir de chanter avec ses comparses Garou et Corneille lors de la tournée Forever gentlemen. Il nous a offert Les amants, une superbe composition qu’il chantait sur scène pour la toute première fois. Cette pièce est digne des grandes comédies musicales.

Avec les nouveaux enrobages, Voisine a quelques fois, perdu ses repères, manquant quelques départs sans que le public lui en tienne rigueur.

Un spectacle « bien habillé » comme lorsque l’on porte nos plus beaux vêtements pour recevoir une vieille tante le dimanche après-midi. Sur scène, arpentant les planches de gauche à droite, Voisine donnait parfois l’impression de souhaiter délaisser son costard noir, sa chemise blanche, sa cravate et ses souliers vernis pour enfiler des vêtements plus décontractés et ramasser sa guitare pour mettre un peu de chaleur à cette soirée.

Roch Voisine est plus à l’aise en seconde partie. Il empruntera la très belle Perce les nuages à Paul Daraiche, sa chanson country québécoise préférée. Il s’immiscera aussi dans l’univers de Boom Desjardins pour la superbe J’veux pas vieillir, qui semble taillée pour un orchestre symphonique.

Après avoir terminé le spectacle avec With this eyes et I’ll always be there, Roch Voisine ne pouvait nous quitter sans nous offrir son grand classique. Au rappel, il nous proposera Hélène dans un arrangement où la harpe a élevé l’histoire d’amour jusqu’aux nuages.

Un spectacle qui nous a fait découvrir quelques magnifiques nouveautés et redécouvrir des trésors qui portent bien les marques du temps.

Après cette parenthèse avec l’OSQ, Voisine poursuivra au Québec, sa tournée Devant nous avant de traverser en France pour plusieurs dates.

Vous pouvez suivre Roch Voisine sur son site officiel au www.rochvoisine.com 

Pour connaitre les prochains concerts de l'OSQ http://www.osq.org

 

Claude Gignac




La Compagnie Créole - 04 avril 2018

30 ans avec la Compagnie créole …toujours un grand party

Hier soir, malgré une soirée tempêteuse et un froid glacial, le groupe Antillais chouchou des Québécois La Compagnie Créole réchauffait le cœur de ses fans à la salle Albert Rousseau.

Tout au long de la soirée on se serait crus sur une plage, petit cocktail à la main avec une chaleur qui nous traversait le corps avec comme résultat une sensation de bien-être et de confort. Ne pensant pas du tout à ce qui nous attendait à la sortie heureusement.

Une énergie incroyable régnait dans la salle. Dès la toute première pièce Viva la Fiesta, la glace a fondue complètement. Toujours aussi populaire, c’est dans une salle de gens tous âges qui avaient bravé la tempête afin de pouvoir chanter et danser sur la musique de La Compagnie Créole. Toute la soirée la formation a fait lever les gens de leur siège à plusieurs reprises.

Tout le monde avait envie de festoyer sur les airs du Douanier rousseau en passant par Le Bal masqué, La machine à danser, Ca fait rire les oiseaux, Cadeau du ciel, Ba moin En Ti Bo, C’est bon pour le moral, Bons Baisers de Fort de France, Au mariage de ma femme et plus encore…

Heureusement quelques balades nous ont permis de reprendre notre souffle comme avec Santa Maria de la Guadeloupe qui se veut une très belle prière aux marins

Bilan

Durant 90 minutes, La Compagnie Créole nous a permis de nous évader du train-train quotidien en nous injectant de fortes doses de chaleur. Comme toujours avec leur énergie contagieuse et leur musique rassembleuse on a dansé, on a chanté et on en est ressortie avec le sourire et la musique dans le cœur!

Lyne LaRoche




Demain matin, Montréal m'attend - 03 avril 2018

 

Demain matin, Montréal m’attend

Un grand classique divertissant

Hier soir c’était la grande première de Demain matin, Montréal m’attend à la salle Albert Rousseau. C’est devant un public conquis d’avance que les colorés personnages dès l’ouverture du rideau ont fait ressentir la grandeur de cette comédie musicale.

Le trio formé de Francois Dompierre à la composition musicale, René Richard Cyr à la mise en scène et au texte Michel Tremblay a fait revivre de main de maître cette œuvre amblématique tout en gardant l’essence originale de la pièce.

Hélène Bourgeois Leclerc dans le rôle de Lola Lee de son vrai nom Rita Tétrault une ancienne danseuse travaillant aussi dans un bordel, nous démontre bien à quel point elle a un immense talent.

Benoit McGinnis, est méconnaissable avec ses cheveux bleachés, quel comédien!

Laurent Paquin, est le plus surprenant. Ave sa robe et ses talons hauts, il campe le personnage de la Duchesse de Langeais et il performe.

Katleen Fortin qui joue la tenancière du bordel du nom de Betty Bird, est d’une grande beauté, elle scintille dans ce rôle. Elle chante merveilleusement bien. Sa place est vraiment sur la scène.

 
 

Plusieurs autres comédiens viennent se joindre à cette brochette de comédiens tous incroyablement talentueux.

C’est dans un décor sobre laissant toute la place au talent des comédiens que Montréal m’attend est assurément la pièce que vous devez voir absolument.

Les costumes flamboyants, les beaux maquillages, les perruques exotiques et les chorégraphies enlevantes combinées au talent de l’auteur et des acteurs, nous démontre bien à quel point nos artistes sont indéniablement de grands acteurs.

Pour connaitre toutes les dates

http://demainmatin.ca/spectacles.html

Lyne LaRoche




Entre Vous et Nous - 01 avril 2018

Entre vous et nous

Un concept original, une idée géniale

Hier soir à la salle Albert Rousseau, avait lieu la première à Québec du spectacle Entre vous et nous. Réunissant quatre chanteuses d’expérience dont Luce Dufault, Marie-Élaine Thibert, Martine St-Clair et Marie Michèle Desrosiers, ce spectacle est une belle façon pour elles de faire plaisir aux fans qui les suivent depuis les tous débuts de leurs carrières.

Les quatre grandes voix sont arrivées sur la scène et déjà le public était conquis. Chacune leur tour, elles ont interprété leur succès respectif et ceux des artistes qui les ont marqués.

Les grands moments dans la soirée

Martine St-Clair a interprété son grand succès Ce soir l’amour est dans tes yeux de façon magistrale.

Comme toujours Marie-Élaine Thibert a livré une performance sans faille avec La Quête

Luce Dufault avec sa voix puissante et unique a donné des frissons avec Soirs de scotch

Marie-Michèle Desrosiers nous a fait voyager dans le temps en interprétant Amène pas ta gang et Je ferai un jardin.

Nos quatre talentueuses chanteuses ont toutes eu droit à une grande ovation

L’idée de réunir quatre de nos plus belles voix sur scène est un concept génial, car elles ont toutes des univers musicaux bien différents et un grand répertoire. Voici en autres quelques chansons qu’elles ont interprété hier soir Des milliards de choses, Quand on est seul sur son étoile, À toutes les fois, Padam Padam, Laissez-nous la chance Y a de l’amour dans l’air, Logical Song et quelques medleys

La mise en scène de Nelson Minville est simple mais très efficace. Que ce soit en solo, en duo, en trio, elles interprètent avec brio, leurs airs préférés. Elles ont du plaisir à partager la scène et ça se sent. Elles en profitent aussi pour faire un petit clin d’œil à Luc Plamondon en enfilant des lunettes fumées sur Des mots qui sonnent chanson que Céline a popularisé.

La tournée Entre vous et nous, s'arrêtera dans une trentaine de villes du Québec et de l'Ontario d'ici novembre

Elles seront de retour à la salle Albert Rousseau en supplémentaire le 18 mars 2019

www.albertrousseau.com

Conclusion

J’ai passé une excellente soirée en écoutant ces quatre superbes voix interpréter des chansons à succès que tout le monde connaissait. En plus quatre grandes star de la chanson pour le prix d’une. Entre vous et nous, c’est ça du grand bonheur.

Pour connaitre toutes les dates, visitez

http://productionsmartinleclerc.com/martine-st-clair-marie-michele-desrosiers-luce-dufault-marie-elaine-thibert-entre-vous-et-nous

Lyne LaRoche