Lise Dion Chu rendue là - 18 octobre 2018

Avec Chu rendue là,

Lise Dion est au sommet de son art

C’était soir de première ce jeudi à la salle Albert Rousseau pour l’humoriste Lise Dion qui présentait son quatrième spectacle Chu rendue là.

Toujours aussi authentique et attachante, l’humoriste livre encore une fois un spectacle ou tout le monde s’identifie. Avec sa gestuelle bien à elle, ses mimiques et ses expressions, elle nous raconte une histoire navrante, je dirais même décourageante et elle réussit à nous fait rire.

Naturellement, elle y va avec des valeurs sûres. Elle nous parle encore de son Marcel qui s’est remarié avec une Cubaine, du traitement qu’on donne aux personnes âgées via les prisonniers, de son chien, des sites de rencontres sur internet et de sa coiffeuse au franc-parler.

Elle rit toujours d’elle-même, de son corps qui change, des chairs qui ramollissent avec l’âge, sa patience qui s’effrite facilement, sa mémoire qui lâche, l’insomnie qui prend une place dans son lit et qu’en plus, elle n’a plus de retenue quand elle a envie d’uriner. Sa façon de parler de sexe ouvertement est hilarante. Les baby boomers se reconnaissent et les rires fusent allégrement.

Sa force est sans contredit sa simplicité et son aisance sur la scène. On a l’impression de retrouver à chaque fois une amie de longue date qu’on n’a pas vu depuis longtemps. Brillamment, elle livre un show parsemé de réflexions et on rit à en avoir mal aux côtes.

À 62 ans, l’humoriste est rendue là. C’est sans flafla qu’elle invite son public cible à prendre les petits travers de la vie avec humour. Lise Dion a encore une fougue incroyable, et je parie que même si elle dit que c’est son dernier show, je suis certaine qu’il y en aura un autre. Entre temps les supplémentaires de Chu rendue là continuent de s’ajouter.

Cette-fois-ci, Lise a fait confiance à Josée Fortier pour sa mise en scène. Josée est peu connue du grand public pourtant elle a travaillé sur plusieurs émissions et avec de grands noms dont : Céline Dion, Claude Meunier, André Sauvé, Yvon Deschamps, Véronique Dicaire, Stéphane Rousseau…Elle a aussi fait la mise en scène de quelques galas Juste pour rire et les galas des Gémeaux. Lise Dion a eu un bon flair.

Bilan

Lise Dion est tordante, j’en ai eu mal aux côtes tellement j’ai ri!

Chu rendu là, le show à voir absolument!

Pour connaitre toutes les dates de la tournée

Lyne LaRoche




Sylvain Cossette - 17 octobre 2018

80s un show mémorable

Sylvain Cossette livre que des hits coup sur coup

Hier soir au Capitole de Québec, Sylvain Cossette et sa gang ont transformé le Capitole de Québec en énorme piste de danse en plongeant essentiellement dans les hits des années 80.

Après avoir connu un grand succès avec son incursion dans les années 70, cette fois-ci, il s’attaque aux années 80 comme seul lui peut le faire. C’est à plein régime, qu’il a livré plus d’une quarantaine de chansons et son public était plus complice que jamais. De toute façon, c’était carrément impossible de ne pas succomber à l’entrain du chanteur et de ses musiciens.

Il a débuté la soirée avec Never tear Us Apart, Let’s Dance, What You Need, Relax, Every Breath You Take, Don’t You Forget, Everybody Wants To Rule The World, Broken Wings juste pour vous donner un petit aperçu. Vous comprendrez que ça ne faisait pas 10 minutes que le show était commencé que déjà les gens étaient debout.

Les éclairages étaient fabuleux, le son impeccable et la mise en scène était drôle et efficace. La complicité entre les gars était palpable. Il faut dire que Sylvain laisse de la place à ses musiciens car à différents moments de la soirée nous avons eu droit à de belles démonstrations de leur savoir-faire pour notre plus grand plaisir.

À aucun moment de la soirée, l’ambiance ne s’est essoufflée. Plus la soirée avançait, plus l’ambiance était survoltée. Quand il a interprété la chanson la plus populaire des années 80 soit Never gonna give you up de Rick Astley, tout le monde s’est levé d’un grand coup. Même si 99% des chansons qu’il interprète sont anglophones, il fait un clin d’œil à Patrick Bourgeois avec Loulou et Fais attention et à Normand Brathwaite avec Des larmes de métal.

Mes coups de cœur

Purple Rain, Lady in red, I just call et Africa

Bilan

Sylvain Cossette encore une fois nous en met plein la gueule. C’est fou, il peut chanter n’importe quoi, sa voix est toujours aussi impressionnante. Littéralement une bête de scène, il brûle les planches et son plaisir est très communicatif. La preuve, après deux heures de shows et plus d’une quarantaine de chansons tout le monde en aurait pris encore et encore, personne ne voulait partir, c’était tellement bon. Il a eu droit à plusieurs ovations durant la soirée et c’était plus que mérité.

La tournée des années 80s, un show incontournable !

Il sera de retour ce soir au Capitole

Pour connaitre toutes les dates de la tournée

www.sylvaincossette.net

Lyne LaRoche

 




Anthony Kavanagh - 17 octobre 2018

https://destinationvilledequebec.com/CKFinderJava/userfiles/images/P1050900.JPG

Anthony Kavanagh donne des conseils

Brillamment avec Showman

Hier soir à la salle Albert Rousseau, l’humoriste Anthony Kavanagh présentait son tout nouveau spectacle Showman.

Un show original ou la danse, l’improvisation, les mimiques, l’énergie, l’émotion et l’humour se marient parfaitement bien ensemble. Ajoutez à cela une aisance sur scène et un charisme incroyable. Au final, ça donne des moments divertissants et complètement hilarants.

Durant près de deux heures sans entracte, il nous partage sa vision de la vie. Tout d’abord, il explique comment faire un bon show d’humour en donnant des exemples et il coche à mesure ce qu’il fait. Il choisit dans l’assistance deux têtes de turc auquel tout au long de la soirée, il leur tire la pipe. Les gens rient car plusieurs bons gags ressortent fortement dans ce numéro.

Par la suite, il meurt sur scène, il est étendu de tout son long sur le sol avec son habit à paillette même mort, il brille. Après un court instant, il revient sur terre pour soi-disant donner des à son public, qui représente des âmes. Tout ça afin que les gens améliorent leur séjour sur terre et qu’ils comprennent les êtres humains.

https://destinationvilledequebec.com/CKFinderJava/userfiles/images/P1050925.JPGhttps://destinationvilledequebec.com/CKFinderJava/userfiles/images/P1050875.JPG

 

Les hommes, les femmes, la vie de couple en générale, Céline, la vie, la mort, l’amour, le bonheur, le pardon tous les sujets y passent. Anthony Kavanagh est vite et vif d’esprit. Son sens de la répartie lui sert bien. Il y va même avec des imitations dont celles de René Angelil, Cœur de Pirate, Boucar Diouf…et il fait quelques clins d’œil à Anne Marie Losique, Donald Trump, Éric Salvail, Corneille et bien d’autres.

Avec Showman, l’humoriste offre à son public un show à la hauteur de toutes les attentes.

Anthony Kavanagh présentera Showman en supplémentaires à la salle Albert Rousseau le 22 mai 2019. Pour connaitre toutes les dates de sa tournée visitez :

https://www.evenko.ca/fr/artistes/7284/anthony-kavanagh

www.sallealbertrousseau.com

Vous pouvez le suivre sur les médias sociaux :

Facebook : @ Anthony. Kavanagh.Officiel

Twitter :@kavanaghanthony

Instagram : kavanagh.anthony

Lyne LaRoche




Albert Rousseau revampée - 17 octobre 2018




Mon nom est Johnny Cash - 16 octobre 2018

Mon nom est Johnny Cash

Un hommage à l’homme en noir

Afin de souligner le quinzième anniversaire de la mort de Johnny Cash, plusieurs belles voix du Québec dont Paul Daraiche, Laurence Jalbert, Guylaine Tanguay, David Thibault, Ludovic Bourgeois et Tommy Charles se sont réunis ce mardi sur la scène de la Salle Albert Rousseau pour présenter le spectacle Mon nom est Johnny Cash.

C’est dans le répertoire de celui qu’on appelait The man is black qu’ils ont puisé plus d’une trentaine de chansons nous livrant chacune d’elles en y ajoutant leur couleur et leur intensité personnel.Les amateurs de country en ont eu pour leur agent car les artistes ont réussi à reproduire l’émotion et la simplicité qu’avait l’homme en noir.

Johnny Cash nous aura laissé un bel héritage discographique et ce soir, cette belle brochette d’artistes nous aura livré un spectacle à la hauteur de toutes nos attentes.

Pour débuté la soirée, tous les artistes ont uni leurs voix pour chanter un des grands succès de Johnny I walk the Line, le public a immédiatement manisfesté son appréciation.

Par la suite presque tous les hits de celui qu’on appelle l’icône de la chanson country nous ont été servis brillamment.

Mes coups de cœur

Ring of fire (Guylaine Tanguay), Hurts (tout le monde ensemble) Cry, Cry, Cry (Paul), Cocaine Blues (David) Sunday Morning Coming Down (Laurence) A Boy Named Sue (Tommy Charles) That Old Wheel (Ludovick) et Big River (Ariane en remplacement de Brigitte Boisjoli)

Bilan

Tout ensemble, ils ont fait revivre l’homme en noir en toute simplicité et c’était franchement bon!

Lyne LaRoche

 




Année 2018 - 15 octobre 2018

1 PARTIE

2 PARTIE

3 PARTIE

4 PARTIE

 

 

 

 

 

L'humour en 2018

  Résultats de recherche d'images pour « katherine levac »  

Résultats de recherche d'images pour « gala fabien cloutier » Résultats de recherche d'images pour « soirée gladius »
Résultats de recherche d'images pour « gala veronique claveau et mario tessier »

 

JEUNESSE-THÉÂTRE-CONCOURS-ENTREPRISE-CIRQUE

Résultats de recherche d'images pour « AVENTURE PROLUDIK »
Résultats de recherche d'images pour « centre d'art la chapelle »
R�©sultats de recherche d'images pour �«� QUEBEC ISSIME WENDAKE� �»
CIRQUE ELOIZE Résultats de recherche d'images pour « footloose albert rousseau »
Cheeese! Résultats de recherche d'images pour « quebec en scene »
Résultats de recherche d'images pour « juste une petite chansoN AMPHITH�ATRE COGECO »

 

MUSIQUE
       
Résultats de recherche d'images
Résultat d’images pour petula clark albert rousseau
Résultats de recherche d'images pour « ce �tait qu'un rêve guylaine tanguay »

 




Tommy Dosey Orchestra - 14 octobre 2018

« The legendary Tommy Dorsey orchestra" :

Un dimanche après-midi qui swingue à la New-Yorkaise!

Hier après-midi, la salle Albert-rousseau recevait le légendaire orchestre de Tommy Dorsey, renommé pour être un des plus prestigieux au monde.

Entouré de quinze musiciens, le directeur musical Terry Myers, nous a offert un hommage à Frank Sinatra, interprété par le talentueux Bryan Anthony. C’est avec sa voix de crooner semblant appartenir à une autre époque, celle où les big bands nous offraient de la musique avec piano, contrebasse et cuivres, que les chansons de Sinatra ont été livrées avec élégance.

Dans une salle majoritairement composé d'un public à la retraite, l'orchestre s'est réchauffé en nous jouant un morceau instrumental, avant que Bryan Anthony arrive sur scène en interprétant « Come Fly with me » et«I'll never smile again » . Déjà, je m’imaginais dans les années 50 avec le Rat Pack dont Sinatra était le leader incontesté.

Par la suite, la saguenéenne à la voix d'or, Annie Villeneuve, invitée spéciale, est arrivée sur scène vêtue d'une magnifique robe longue noire, nous interprétant « At last" et « You make me feel so young ». Elle nous a raconté que c'était la première fois en quinze ans de carrière, qu'elle avait la chance de vivre ce genre d'expérience. De chanter avec un orchestre aussi renommé. ‘’Je me sens comme une Diva’’ C’était tout simplement magnifique!

Monsieur Myers nous a expliqué que le Tommy Dorsey Orchestra a eu d'excellents batteurs, dont le célèbre Buddy Rich. C'est alors que le batteur canadien Rudy Petschauer nous a fait un solo extraordinaire!

Quand la chanson « Fly me to the moon" a commencé, la réaction du public a été immédiate.

Après l’entracte, M. Anthony et Mme Villeneuve nous ont chanté en duo « You can't take that from me". Leurs voix se mariaient à merveille.

L'orchestre nous a joué de très beaux morceaux dont un qui m'a fait sourire, « Night train", que l'on entend à la féérie dansante des sirènes, dans le film culte « Retour vers le futur".

Comment mieux terminer en beauté ce spectacle de musiciens exceptionnels qu’en nous faisant cadeau de « My way et « New York New York"!

Ce fût un véritable privilège d'avoir pu assister à un spectacle relatant une époque si marquante toujours autant appréciée des gens aujourd'hui encore.

Caroline Gagnon

www.sallealbertrousseau.com

www.buddymorrowproductions.com




Lara Fabian - 14 octobre 2018

Tendresse, émotion et puissance

Lara Fabian nous touche droit au cœur!

Durant une heure trente sans interruption devant plus de 6 000 personnes Lara Fabian a littéralement fait vibrer le Centre Vidéotron avec sa voix unique. Reprenant quelques-uns de ses grands titres tout en nous faisant découvrir de nouvelles chansons, elle s’est méritée pas moins de neuf ovations durant la soirée.

Entourée de cinq musiciens et de deux choristes, c’est avec une sensibilité incroyable qu’elle a livré ses chansons comme si elle offrait un bouquet de fleur à chacun d’entre nous.

Dès son arrivée sur scène les gens étaient debout pour l’accueillir. C’est avec Chameleon qu’elle a débuté la soirée, chanson de son dernier album anglophone. Par la suite, elle a enchainé avec ‘’Je t’aime’’. Il n’en fallait pas plus pour que son public lui démontre l’attachement qu’il ressent pour elle. Les On t’aime Lara fusaient de tous bords et de tous côtés.

Durant la chanson Humana le public s’est transformé en une immense chorale qui a touché au plus au point la chanteuse belge lui prouvant hors de tout doute l’amour inconditionnel qu'il lui porte. Chaque pièce qu’elle a interprétée, nous donnait la sensation d’être à la bonne place et au bon moment.

Lara n’a pas juste une voix puissante, elle sait comment déchanter afin de livrer les textes de ses chansons en douceur tout en émotion. Quand elle tient la note, on retient notre souffle afin de ne rien manquer, c’est tellement magique.

Le public a également eu droit à une de ses nouvelles chansons « Papillon », qui sera sur son nouvel opus qui sortira en 2019. Elle nous l’a présenté en nous disant quelle possède un son différent de tout ce qu’elle a fait auparavant.

Deux surprises

Pour rendre hommage à son amie Maurane décédée en mai dernier, elle a invité son ami, le chanteur George Perris à interpréter en duo la chanson Tu es mon autre. C’était très émouvant. Par la suite le chanteur grec a livré avec brio Broken Vow une des chansons de Lara

Félix Lemelin  un de ses protégés à La Voix est venu la rejoindre sur scène pour interpréter en duo Tu t’en vas, c’était de toute beauté. La fierté dans les yeux du coach Lara et dans les yeux de Félix était incroyable.

Mes coups de cœur

Pas sans toi pour l’émotion qu’elle nous a donné, La différence pour les mots qu’elle nous a partagé, Je suis malade pour son interprétation théâtrale et I Will Love Again qui nous a donné du gros bonheur.

Bilan

Un spectacle qui m’a donné des frissons, des larmes aux yeux et du gros bonheur du début à la fin Elle a un talent inné car comme tout le monde j’ai eu la sensation qu’elle avait chanté pour moi, rien que pour moi. Lara Fabian nous ressemble et avec sa voix elle nous rassemble.

http://www.larafabian.ca/spectacles/

Lyne LaRoche




Ca Avec André Sauvé - 04 octobre 2018

Ça livré par le haut gradé des réflexions André Sauvé

Hier soir pour la première médiatique de son tout nouveau spectacle Ca, André Sauvé a livré une performance parfaite au public de la Salle Albert Rousseau pleine à craquer.

Propriétaire d’un cerveau en constante ébullition, avec les années l’humoriste est devenu un haut gradé en réflexion. Dans sa tête, l’humoriste a un petit je ne sais quoi, qui part à gauche, part à droite mais qui reste centré sur l’essentiel, c'est-à-dire, faire rire et il y réussi parfaitement. Avec ce troisième one man show, sa logique nous amène dans l’exploration de la mécanique humaine. Il nous rappelle que juste vivre c’est de la folie en comparant l’immensité de l’univers et les mouches à banane et de l’orignal qui se promène avec un panache dans le but de copuler cinq minutes. Que personnellement il ne trouve jamais rien chez Jean Coutu et plus encore…

L’humoriste frisé-intelligent avec sa douce folie nous présente différentes façons de marcher et on y reconnait facilement certains êtres humains que l’on côtoie. Selon ses dires, après qu’il ait eu une conversation avec quelqu’un, il faut qu’il se couche les pattes en l’air avec une bouillotte car son cerveau envisage toujours quatre différentes avenues pendant une discussion banale. Son cerveau est toujours rendu plus loin pendant la conversation. Pas surprenant qu’il soit fatigué car juste à l’écouter il parvient à nous pousser à agir, à écouter notre petite voix, à se poser des questions comme suis-je dans la bonne traque et nous v'la nous aussi parti sur une chire.

Pas besoin de grand décor, pour raconter sa vie, on l’écoute avec attention. Rempli d’imagination, il partage ses insécurités, ses questionnements et ses émotions.

Avec CA André Sauvé nous prouve encore qu’il est un être unique, semblable à nous tous et que la meilleure façon de comprendre les rouages de notre vie, c’est de faire l’exploration de notre laboratoire intérieur.

Le spectacle Ca, c’est du délire des angoisses et du gros plaisir. Il est le seul humoriste de sa génération qui nous faire rire en compulsions. Ca, c’est encore du Grand Art livré par André Sauvé.

Un show à voir et à revoir!

Durée 1h45 sans entracte

Il sera de retour à la salle Albert Rousseau les 4-5 et 6 octobre

Pour plus d’informations

www.andresauve.com