Jonathan Roy - 29 juillet 2019

Fête de la famille à Saint-Émile

Jonathan Roy… comme un super héros

Après avoir chanté devant 14 000 personnes à Honolulu, après avoir fait la première partie de Lionel Richie et des Backstreet Boys, après avoir travaillé avec Corey Hart, Jonathan Roy était de retour chez-lui à Québec sur la scène de La Pizz 67 ce dimanche pour La fête de la famille à Saint-Émile.

Tout d’abord laissez-moi vous dire que j’étais assez fière de voir le jeune homme qu’il est devenu. Quand Jonathan a commencé à chanter, j’allais le voir évoluer à toutes les semaines à la Casbah sur la rue St-Joseph. Je me souviens très bien qu’il n’était à l’époque pas très à l’aise avec la langue française mais à chaque semaine, il s’améliorait.

Le 11 mai 2009, ce fût le lancement officiel de son premier album What I’ve become. Pour ce grand événement toute sa famille était réunie, la fierté se lisait dans les yeux de sa grand-mère, sa mère, son père, son frère et de sa sœur. Quand il s’est installé sur la scène avec sa guitare, on aurait pu entendre voler une mouche. Après avoir livré quelques-unes des pièces de son album, il s’est avancé vers sa mère et il lui a tendu une rose. Je m’en souviendrai toujours, tellement c’était émouvant. Déjà à cette époque, on savait qu’il avait énormément de talent mais qu’il devait faire sa place et que ça ne serait pas facile. Il faut dire qu’étant le fils de Patrick Roy, les critiques n’étaient pas toujours tendres avec lui. Alors vous comprendrez que pour moi, de le voir arriver sur scène comme un super héros, de bouger de communiquer avec son public et de voir ses fans chanter avec lui ses succès ça m’a fait un petit pincement au coeur. J’ai ressenti comme une grande fierté de le voir si habilement habiter la scène et de livrer son spectacle avec brio

Pour le plus grand plaisir de ses fans il a interprété ses nombreux succès radiophoniques tels que ‘’ Danielle Denmark", "Your My Ace" et "Good Things".

Petit souvenir

Aujourd’hui, je suis bien fière de lui, et je peux dire que je ne m’étais pas trompée

Vous pouvez le suivre sur sa page Facebook https://www.facebook.com/JonathanRoyOfficial

Ou au www.jonathanroyofficial.com

Son nouveau single sortira bientôt - Keeping me Alive-Me garder en vie

Aussi, le 19 mars dernier, devant 18 millions de spectateurs il a participé à l’émission America's Got Talent, vous devrez écouter l’émission pour savoir ce qui s’est passé.

Lyne LaRoche

 




Elektro - 26 juillet 2019

ELEKTRO

Théâtre La Fenière

LaScène Lebourgneuf

Une association et une renaissance réussies.

Après un incendie en 2012 qui avait détruit la grange à L’Ancienne-Lorette qui présentait les pièces de théâtre d’été depuis plusieurs décennies, La Fenière compagnie théâtrale nous offre sa 176e comédie en association avec LaScène Lebourgneuf. La Fenière poursuit sa mission avec ce nouveau texte d’Anne Bernard-Lenoir et Olivier Challet : Elektro.

Un homme et une femme se rencontrent dans un magasin d’électroménagers haut de gamme. Ils attendent chacun leur conjoint. Cette période d’attente les amènera à un échange satirique sur le luxe et la consommation.

Moderne, inventive et intelligente cette pièce a tout pour vous plaire. Les dialogues sont parfois chargés mais rendus avec une aisance surprenante qui les rend très accessibles. La première partie nous fait découvrir le grand talent de Sylvain Perron. Son texte est livré avec spontanéité et naturel. Nicola Boulanger nous offre aussi une belle performance en deuxième partie, avec son discours sur les garanties prolongées… essoufflant! Catherine Côté et Valérie Boutin ne sont pas en reste. Elles complètent magnifiquement bien le quatuor.

Le décor plus que minimaliste, laisse toute la place à notre imagination. Quelques cubes placés d’une certaine façon forment une unité de salle de bain, séparés et dépliés ils forment un réfrigérateur, un duo laveuse et sécheuse, un comptoir de magasin, même un cercueil.

Une pièce parfaite pour une soirée où l’on oublie ses tracas. Souhaitons que cette association ne soit qu’un début.

Pour ma part, c’était ma première visite à la salle Lebourgneuf et je peux vous dire que j'ai été agréablement surprise. J’ai beaucoup aimé les sièges qui sont très confortables et la scène qui est à proximité des spectateurs. Un bel endroit à découvrir…Pour ajouter encore plus de plaisir, il n'y pas de problème de stationnement.

La mise en scène très efficace est de Carol Cassistat

Elecktro jusqu'au 24 août à la salle Lebourgneuf

www.lascenelebourgneuf.com

www.lafeniere.ca




Francostalgie - 17 juillet 2019

Francostalgie…Un BEAU voyage musical qui rend les gens heureux

Hier soir se tenait au Capitole de Québec, la première d’une série de 20 représentations de la revue musicale Francostalgie. Durant plus de 2 heures 30, les artistes Maxime Landry, Michaël, Éléonore Lagacé et Vanessa Duchel ont interprété plus de 65 chansons popularisées entre les années 1965 à 1995.

Grâce à la technologie, c’est via un vidéo que l’animateur de cette soirée nul autre que le légendaire Michel Ducker a relaté différentes tranches de vie et d’anecdotes venant agrémenter et appuyer chacune des chansons interprétées avec brio par les quatre grandes voix. Reconnu pour être celui qui a donné à nos artistes québécois la chance de se faire connaitre avec son émission culte Champs-Élysées, Michel Drucker est devenu au fil des ans, l’ami de tout le monde. Plusieurs artistes lui doivent beaucoup on a juste à penser à notre grande Céline qu’il a fait découvrir à la France en 1983. Aujourd’hui, il continu d’avoir un plaisir fou à venir ici au Québec car il a su se tailler une place de choix dans le cœur des québécois.

Le point fort du spectacle est sans contredit les magnifiques chansons souvenirs que les monuments de la chanson française et québécoise nous ont fait découvrir avec les années et qui avec Francostalgie sont livrées avec brio par des jeunes chanteurs qui y mettent leur couleur sans dénaturer l’essence de ces grands succès. Leur complicité et leur justesse dans l’interprétation des chansons aux nuances dramatiques autant que dans les rythmées nous démontre à quel point leur talent est immense. Accompagnés par des musiciens chevronnés et dans une mise en scène très efficace, le quatuor a du plaisir à nous amener dans ce voyage à travers trois décennies.

Le spectacle ratisse large de France Gall à Lynda Lemay en passant par Charles Aznavour, Johnny Hallyday, Jos Dassin, Robert Charlebois, Patrick Bruel, Claude Dubois, Patrick Bruel, Beau Dommage, Céline Dion et plus encore.

Mes coups de coeur

L'auteur-compositeur-interprète Maxime Landry, nous a encore une fois démontré son immense talent en interprétant la Bohème et Cassé la voix

La voix de Michael a fait résonner les murs du Capitole avec son interprétation de Le blues du businessman.

Vanessa Duchel a donné des frissons au public avec Une femme avec toi, Pour que tu m’aimes encore et Que je t’aime

La pétillante et talentueuse Éléonore Lagacé avec toute la fougue qu’on lui connait a décroché un sourire à tout le monde avec sa Poupée de cire, poupée de son et Ça plane pour moi et assise au piano, elle nous a complètement charmé avec Amoureuse de Véronique Samson.

Ils nous ont démontré avec aisance et finesse que ces grandes chansons sont encore d’actualités et quelles ne mourront jamais.

Francostalgie c’est trois décennies en chansons livrées par quatre artistes de grands talents. Un beau voyage musical qui rend les gens heureux. Une soirée où l’on passe par toute une gamme d’émotions. J‘en aurais pris encore et encore. A voir absolument, jusqu'au 4 août au Capitole de Québec

 

Francostalgie, c’est encore une idée géniale d’un grand amoureux de la musique et de l’art dans sous toute ses formes le producteur de Entourage spectacle Éric Young.

Pour plus d’information Francostalgie

www.francostalgie.com

www.lecapitole.com

Lyne LaRoche




Entrevue avec Martin Savoie - 13 juillet 2019

Entrevue avec Martin Savoie…le gars aux racines très profondes

Juste avant le souper je me suis entretenue avec un Beauceron passionné de son art le conteur-chanteur-danseur et musicien Martin Savoie. J'ai découvert un gars aux multiples talents qui est bien décidé à faire le tour de la boule avec son spectacle Beauce. J'ai voulu en apprendre un peu plus sur lui et vous le faire découvrir pour ceuzx qui ne le connaissent pas déjà. 

Lyne : Allo Martin, c’est la première fois qu’on se rencontre alors j’aimerais que tu me parle un peu de toi et de ton parcours

Martin : J’ai commencé à faire de la danse, de la gigue traditionnelle à l’âge de 7 ans et ça n’a jamais arrêté depuis. Avec la troupe Manigance ça m’a permis de voyager d’aller en Grèce, en Suisse, en France et au Japon afin de transmettre au gens notre culture québécoise. Au fil des années, j’ai mis sur pied une troupe de danse Les jarrets noirs. Par la suite, il y a eu La grande débâcle qui nous a amené un peu partout. Nous étions et nous sommes encore les fiers beaucerons qui représentent partout le Canada, le Québec et la Beauce

Lyne : Te considères-tu comme un conteur, un danseur, un chanteur ou toutes ces réponses

Martin : Moi je suis un gars énergique, un beauceron avec les jarrets noirs. Je suis un artiste mais en même temps je suis un entrepreneur, je fais de l’immobilier, je fais aussi du développement des affaires et je fais des spectacles.

Lyne : Parle-moi de ton spectacle

Martin : On va parler de la Beauce, des beaucerons qui ont les deux pieds dans l’eau. L’eau de vie, l’eau de la rivière chaudière et de l’eau d’érable. Tu sais l’idée de faire un one man show m’habitait depuis longtemps. Avec La grande débâcle en plus de faire de la musique, je racontais des histoires, j’amenais les gens chez Josépha. Alors avec le spectacle Beauce, je me gâte, je suis rendu à cette étape- là.

Lyne : Qui t’as donné le coup de pied au derrière pour aller de l’avant avec ce projet-là?

Martin : Je fais des ateliers de développement personnel et dans ces ateliers-là comme animateur je dis aux gens de passer à l’action alors j’ai mis en application mes paroles. J’ai assisté au spectacle de Boucar Diouf et après le spectacle, j’ai dit au directeur de la salle ‘’J’ai un spectacle pour toi’’ Il me répond ‘’Parfait appelle-moi lundi’’. Le lundi je l’ai appelé, nous avons fixé une date et il m’a demandé ’’Comment s’appelle ton spectacle’’ Je lui ai répondu’’ Je ne sais pas encore’’ Imaginez le spectacle n’était pas encore écrit. Je me suis tourné vers Aline Carrier qui est une femme d’expérience et nous avons bâti ensemble le texte, la mise en scène de Beauce. Je m’inspire de mes expériences personnelles dans toutes mes légendes les noms des personnages sont inspirés des gens qui font partie de ma famille ou de mon entourage et je laisse la chance aux gens de déceler ce qui est le faux et le vrai du vrai.

Lyne : D’un bout à l’autre, c’est la passion d’un beauceron?

Martin : Absolument et en plus j’ai le privilège d’être avec Guymont Cyr à l’accordéon qui m’accompagne sur scène. Je raconte et il vient m’être de l’énergie et des émotions avec sa musique et c’est le fun. Ce grand gaillard- là a toujours été près de moi. Demain on part pour l’Ontario avec La Grande Débâcle.

Lyne : Aujourd’hui tu présentes ton spectacle dans ta région, mais as-tu l’intention de le faire voyager?

Martin : Oui c’est certain, j’ai rempli la scène de Ovascène de Sainte-Marie 500 personnes deux fois. Ce n’est pas toute ma famille et des amis proches qui sont venus me voir, j’étais bien fier et j’ai réalisé que ce spectacle devait absolument voyager.

Lyne : Trouves-tu que la culture est valorisée en Beauce?

Martin: En fait en Beauce, nous avons une culture entrepreneuriale très forte. Une culture de solidarité, une culture de fête, nous sommes très festifs. La fête peut se faire dans le garage autour d’une auto que nous sommes entrain de refaire. La fête peut aussi se faire autour d’un feu de camp, après une grosse journée d’ouvrage. Les entrepreneurs en construction le vendredi à 15hres mettent la bière sur la table, ça existe. La culture est moins valorisée car je crois quelle est méconnue. Tout le monde s’entend pour dire que c’est le fun d’aller voir un bon show d’humour, de musique ou une bonne pièce de théâtre ça fait du bien, ça recharge les batteries. De le dire et de l’installer dans le quotidien des gens c’est autre chose. Il faut investir du temps et de l’argent mais ça s’en vient, j’ai bon espoir. Nous avons une belle diversité de spectacles présentés à la scène Ovascène et les gens se déplacent, ils viennent voir donc on pique leur curiosité ce qui n’était pas le cas il n’y a pas si longtemps. Nous avons encore de grands pas à faire au niveau de la culture. Je pense que la nouvelle réalité de manque de mains d’œuvres va nous aider. Si les entrepreneurs ne créés pas des places pour que les employés puissent avoir du plaisir et décrocher de la routine et bien les jeunes vont quitter la Beauce pour s’installer dans les grandes villes. Il faut une ouverture des entreprises au niveau de la culture. Ils doivent se dire on va investir sur l’humain. Pas besoin d’aller loin pour avoir la chance d’assister à de bons spectacles.

Lyne : Martin Savoie un gros merci ce fût un plaisir de te rencontrer

Pour suivre Martin Savoie

www.martinsavoie.ca

Et tous les jeudis jusqu’au 29 août à la Cabane à Pierre de Frampton

www.cabaneapierre.com

Lyne LaRoche




La Cabane à Pierre - 13 juillet 2019

La Cabane à Pierre à Frampton

Un passé qui nous ressemble…qui vaut le détour

Qu’on se le disent, les Beaucerons sont des gens chaleureux, sympathiques qui aiment recevoir et avoir du plaisir. Alors quand j’ai reçu l’invitation, c’est avec un grand plaisir que j’ai tout de suite accepté. Tout d’abord, c’est dans une ambiance festive que nous avons été accueillis par les employés de la Cabane un peu comme si nous étions des membres de leur famille. Un petit verre de vin ou de Wapiti nous a été offert pour bien débuter notre expérience. Par la suite, un succulent repas nous a été servi. Juste pour vous mettre un petit peu l’eau à la bouche mon choix s’est arrêté sur la joue de porc qui était tout à fait délectable. Mon accompagnateur a opté pour le steak qui selon ses dires étaient très bon. Naturellement le pouding chômeur et la tarte au sucre de mon acolyte ont satisfaits amplement nos becs sucrés. Tous ceux qui goûtent à la tarte au sucre de la Cabane à Pierre s’entendent pour dire que c’est la meilleure tarte au monde. Et vous pouvez en acheter directement sur place.

Un petit peu d’histoire

Afin d’en savoir un peu plus sur l’historique de la Cabane à Pierre, je me suis entretenu avec la gérante Nathalie

Lyne : Allo Nathalie, présente-moi la Cabane à Pierre

Nathalie : Pierre Faucher a ouvert sa première cabane à sucre à Rigaud en 1978. À l’origine il accueillait 35 personnes à la fois, maintenant c’est plus de 2000 personnes par jour dans le gros temps des sucres, qu’on peut accueillir dans quatre salles. Ici nous avons ouvert en 1993, donc ça fait 26 ans cette année que la Cabane à Pierre reçoit des gens d’un peu partout à travers le monde. Nous travaillons beaucoup avec l’industrie touristique, il y a des autobus organisés qui amènent des gens qui viennent d’Espagne, du Mexique, de la France, de l’Italie et des États-Unis. Cette année notre nouveauté, c’est Martin Savoie qui présente son spectacle Beauce. Pour le souper-spectacle, nous avons réinventé le menu, nous voulions sortir un peu du menu cabane à sucre. Nous y allons avec un menu quatre services, avec un choix de quatre menus soit le poulet, le saumon, le steak et le porc donc, il y en a pour tous les goûts.

Le spectacle de Martin est beaucoup axé sur l’histoire de la Beauce, les traditions. Ici quand la Cabane à Pierre a été construite, le but était de conserver les traditions québécoises, montrer aux gens à travers le monde qu’est-ce que c’était pour nous le temps des sucres, le sirop d’érable, la musique, la nourriture et nos recettes qui sortent des traditions familiales, donc le spectacle se prête vraiment bien à l’endroit on dirait même qu’il a été écrit pour être présenté ici.

Lyne : Combien d’employés travaillent à la Cabane à Pierre?

Nathalie : En grosse saisons c’est de 25 à 35 personnes.

Lyne : Dans le temps des sucres combiens de repas vous pouvez servir par jour?

Nathalie : 350 personnes par repas. On leur fait vivre une expérience. Les gens arrivent entre 11h30 et midi. Les musiciens commencent à jouer, les serveurs commencent à couper le pain et ils le dépose sur les tables. Tous ce qui sort de notre cuisine est fait maison. Notre pain, nos marinades, notre ketchup aux fruits, nos tourtières et nos tartes. Nous sommes ouverts à l’année, nous célébrons environs entre 25 et 30 mariages par année, plus les partys des fêtes. Nous avons environs 8000 étudiants anglophones qui viennent des États-Unis, de l’Ontario et de l’ouest Américain. Ils viennent en vacances avec les écoles et en ils en profitent pour vivre l’expérience de la cabane à sucre. On leur fait faire la visite, comme à l'ancienne nous entaillons encore à la chaudière et aux chalumeaux, on leur explique comment on fait le sirop d’érable. Par la suite, ils entrent à l’intérieur, les musiciens commencent à jouer et nous les faisons participer en jouant de la cuillère et ils mangent nos recettes traditionnelles.

Lyne : Nathalie, je sais c’est mieux de réserver avant de venir, mais disons qu’une petite famille décide à la dernière minute de venir vivre l’expérience, est-ce possible?

Nathalie : Certainement, quand les gens entrent ici, ils ne ressortent pas sans avoir manger mais c’est préférable de réserver.

Nouveauté jusqu’au 29 août

Cette année, tous les jeudis en plus de déguster un bon repas, le conteur Martin Savoie vous partagera son amour pour la Beauce mais aussi sa passion pour la musique et les mots.

Après le souper nous nous sommes déplacés en avant de la scène afin d’écouter pendant 90 minutes le conteur-chanteur Martin Savoie qui nous a amené dans son univers où l’eau coule à flots, celle de la rivière Chaudière, celle de l’érable et celle de la vie.

Vous cherchez quoi faire…Une belle découverte

De Québec, c’est une heure de route pendant laquelle vous pourrez profiter de la beauté des paysages.

Le village de Frampton compte 1400 habitants. Il y a une pisciculture, un club de chasse et de pêche, un camping en bordure d’un lac où de nombreuses activités vous seront offertes.

Vous pourrez aussi faire un petit arrêt à la Microbrasserie Frampton Brasse qui se spécialise dans les bières de dégustations.

Pourquoi ne pas en profiter pour visiter le Miller Zoo qui saura satisfaire les jeunes comme les moins jeunes avec son centre d’observation de la faune.

Et pour finir cette journée, vous rendre à la Cabane à Pierre pour déguster un bon repas. En arrivant le personnel courtois vous accueillera chaleureusement.

C’est assurément, une belle sortie à faire en couple, entre amis ou en famille.

https://cabaneapierre.com/2019/04/souper-spectacle-beauce-par-martin-savoie/

Lyne LaRoche